Image d'introduction
Cout de santé dans 5 régions du monde
Date de publication
Texte d'introduction

Vous partez travailler et/ou vous installer à l’étranger ? Quels que soient la durée de votre expérience et le pays dans lequel vous vous rendez, vous aurez besoin d’une assurance santé qui couvre suffisamment les dépenses potentielles que vous pourriez engager. Découvrez le système de protection sociale et le coût des soins, parfois étonnants, dans 5 destinations prisées des expatriés français.

 

Corps de l'article

Soyuz_APRIL_AIC_Infographie_Zoom_sur_le_cou%CC%82t_de_la_sante%CC%81_dans_5_pays_du_monde_V4.jpg

USA, Royaume-Uni, Mexique, Thaïlande et Hong Kong : zoom sur le système de santé de 5 destinations prisées par les expatriés français

Ces régions du monde attirent en effet de nombreux Français partis y travailler et/ou s’y installer. On en recense :

  • plus de 163 000 aux États-Unis ;

  • plus de 145 000 au Royaume-Uni ;

  • plus de 18 000 au Mexique ;

  • plus de 13 000 à Hong Kong ;

  • plus de 12 000 en Thaïlande.

Leurs systèmes locaux de protection sociale sont très différents et inégaux pour les résidents étrangers.

 

- Royaume-Uni :

La Sécurité sociale (NHS) est accessible à tout résident, et gratuite. Mais elle n’offre pas la possibilité de choisir son médecin traitant, et les soins sont prodigués par des centres publics de santé souvent submergés.

> En savoir plus sur le système de soin au Royaume-Uni

 

- USA :

Il n’y a pas de système de Sécurité sociale en dehors des dispositifs dédiés aux personnes vulnérables (Medicaid et Medicare). Son système de soin figure parmi les plus chers au monde.

> En savoir plus sur le système de soin aux États-Unis

 

- THAÏLANDE :

Sa couverture santé universelle est accessible aux résidents, nationaux ou étrangers. Mais les consultations et les soins sont délivrés dans un établissement hospitalier désigné, et souvent engorgé.

 

- MEXIQUE :

Sa sécurité sociale est accessible aux salariés sur cotisation. Le médecin traitant n’est pas librement choisi et les cliniques publiques de quartiers présentent une qualité de prise en charge inégale.

> En savoir plus que le système de soin au Mexique

 

- Hong Kong

Les soins publics y sont de haute qualité et subventionnés. Mais le confort matériel des établissements hospitaliers est souvent insuffisant (très peu de chambres individuelles) et des temps d’attente parfois longs.

 

> Dans ces 5 régions du monde, le système privé offre généralement des délais d’attente plus courts, un plus grand confort de prise en charge et une meilleure qualité de soins. Les expatriés choisissent donc souvent d’y être soignés. Mais les coûts y sont aussi bien plus élevés.

 

Exemple de coût des soins privés dans ces 5 destinations

Premier recours en cas de problème santé, la consultation chez un médecin généraliste se veut en général abordable. Son prix varie pourtant fortement d’un pays à l’autre, et est parfois presque aussi cher qu’une consultation chez un spécialiste !

[Tableau]

Consultation généraliste*   Consultation spécialiste*
200 € ÉTATS-UNIS 260 €
200 € HONG KONG 225 €
170 € ROYAUME-UNI 280 €
55 € MEXICO 70 €
30 € THAÏLANDE 55 €

Parmi les autres postes de dépenses courantes en matière de santé, on trouve les actes chirurgicaux dont le coût est lui aussi très hétérogène. Pour une appendicectomie et 5 jours d’hospitalisation, comptez* :

  • 45 000 € aux États-Unis ;

  • 16 000 € à Hong Kong :

  • 9 200 € au Mexique ;

  • 5 800 € au Royaume-Uni ;

  • 3 500 € en Thaïlande.

Pour couvrir ces dépenses, il reste donc indispensable de souscrire une assurance santé internationale :

  • Soit en complément du régime de base de la Caisse des Français de l’Étranger (qui garantit les taux de remboursement de la Sécurité sociale française, sur la base de ses propres tarifs) ;

  • Soit au premier euro dépensé (vous choisissez votre propre niveau de remboursement, et ne souscrivez qu’un seul contrat d’assurance.

Les autres avantages de l’assurance expatrié ? Le rapatriement sanitaire dans votre pays d’origine en cas de nécessité, et le bénéfice d’avis médicaux prodigués par des médecins français, pour être accompagné et éclairé dans votre parcours de soin à l’étranger.

* Données APRIL International Care, août 2018.

Titre articles poussés
En savoir plus sur : Vivre à l'étranger