Image d'introduction
Etudiants diplômés USA
Date de publication
Texte d'introduction

Les États-Unis sont le premier pays d’accueil des étudiants étrangers. Eh oui, le rêve américain passe aussi par les études ! Mais attention, le système éducatif n’a rien à voir avec celui de l’Hexagone. Vous aussi, vous souhaitez faire le grand saut ? Avant de vous expatrier outre-Atlantique, faisons le point sur le fonctionnement des études supérieures aux États-Unis. Dépaysement garanti…

Corps de l'article

Diplômes US vs diplômes français : quelle équivalence ?

Pour commencer, sachez qu’une licence ou un master en France n’aura pas nécessairement la même équivalence aux États-Unis. Et cela tout simplement parce que le temps de préparation aux diplômes n’est pas toujours le même. 

Si vous souhaitez suivre des études supérieures aux États-Unis, sachez qu’il existe trois types de cursus : 

  • Vocational ou Technical school : une formation professionnelle proche du BTS ou du DUT qui dispense un diplôme après généralement deux ans d’étude ; 
  • Undergraduate studies : ce que les Américains appellent le « College ». Ce 1er cycle universitaire regroupe plusieurs catégories de diplômes accessibles en deux ou quatre ans ;
  • Graduate studies : ce dernier cycle universitaire permet de préparer un master degree en un ou trois ans selon la discipline choisie, voire même un PhD que l’on pourrait comparer au doctorat (cinq à huit ans de préparation clôturée par la soutenance d’une thèse).

Partir étudier aux USA après le baccalauréat

Le bac en poche, plusieurs options de diplômes s’offrent à vous :

  • Le bachelor degree au « four-year college » : contrairement à la licence française, il dure 4 ans avec une première année consacrée à la culture générale ;
  • L’associate degree dans un community college : dispensé sur 2 ans dans un établissement généralement public, il est plutôt professionnalisant. On peut le comparer au BTS ou au DUT français. 
  • Le certificate : son enseignement dure en général 1 année. Ce n’est pas un diplôme à proprement parler, mais il peut être considéré comme une année préparatoire en vue d’obtenir un bachelor ou un associate degree par la suite.

S’inscrire en master aux USA

Vous possédez déjà un diplôme d’études supérieures ? Une licence, un BTS ou un DUT ? Si en France le master est accessible à Bac+3, ce n’est pas toujours le cas aux États-Unis.

Si vous ne partez pas étudier aux USA dans le cadre d’un échange interuniversitaire, votre candidature sera étudiée selon les conditions d’admission de chaque établissement.

Par exemple, pour intégrer une prestigieuse université comme Harvard ou MIT, un Bac+4 équivalent au bachelor degree est nécessaire. Bien entendu, votre diplôme ne sera pas la seule condition d’accès. Les notes obtenues, votre niveau d’anglais, l’adéquation de la couverture de votre assurance santé, voire même vos ressources financières, seront étudiés. 

Sans compter les tests qu’il vous faudra parfois passer…

> À lire également : Demander un visa pour partir étudier aux États-Unis

Comprendre le système de notation aux États-Unis

A,B,C,D… Aux États-Unis, ce sont les lettres qui font la loi. Pour autant, chaque lettre équivaut à une valeur exprimée en points.

  • A = 4 points par crédit
  • B = 3 points par crédit
  • C = 2 points par crédit
  • D = 1 point par crédit
  • F = 0 point par crédit

Celles-ci peuvent d’ailleurs être réévaluées à la hausse ou à la baisse par le biais de mentions « + » ou « - ». 

À la fin du semestre, la moyenne générale ou GPA (Grade Point Average) est calculée en deux temps : 

  • en multipliant le total des points obtenus par l’étudiant et les crédits correspondants à chaque cours ;
  • puis en additionnant l’ensemble de ces valeurs et en divisant la somme par le nombre total de crédits.

Avec APRIL International, vivez le rêve américain et étudiez en toute tranquillité

College, Graduate Studies… Quel que soit votre cursus, votre acceptation par un établissement d’enseignement américain dépend aussi de votre assurance santé, obligatoire pour déposer votre dossier.

Les universités outre-Atlantique proposent souvent la leur, mais opter pour une assurance santé internationale étudiant aux États-Unis présente de nombreux avantages : vous êtes couvert où que vous vous déplaciez, vos frais d’hospitalisation sont pris en charge sans avance de frais, votre contrat est clair et écrit en français, et vous bénéficiez d’une assistance rapatriement. What else ?

Titre articles poussés
En savoir plus sur : Programmes d'échanges