Image d'introduction
Le tourisme durable : associer vacances et respect de l’environnement
Date de publication
Texte d'introduction

Slow travel, tourisme communautaire, écotourisme, tourisme équitable, tourisme solidaire… une foule de termes différents pour autant de variantes du tourisme durable.

Une occasion pour l’équipe d’APRIL International de le mettre à l’honneur dans le cadre de la semaine européenne du développement durable (SEDD) qui a lieu du 30 mai au 5 juin.

Corps de l'article

Qu'est-ce que le tourisme durable ?

Tout simplement une forme de tourisme qui découle de la philosophie du développement durable. Bien plus qu'un simple effet de mode, cette préoccupation pour la planète est de plus en plus partagée, sans doute liée aux grandes campagnes de sensibilisation effectuées ces dernières années. En optant pour ce type de séjour, le voyageur s'efforcera donc de respecter la culture locale tout en préservant l'environnement naturel et en favorisant l'économie locale. En somme, de protéger ce qui peut – et devrait – l'être, et de ne pas provoquer plus de déséquilibres.

> Pour aller plus loin : n'hésitez pas à visiter le site du Passeport Vert créé par le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), qui cherche à sensibiliser les voyageurs sur la manière dont ils peuvent faire du tourisme une activité durable. Nous vous conseillons également la Charte éthique du voyageur créée par le label Agir pour un Tourisme Responsable (ATR).

Où le pratiquer ?

Prêts pour le voyage ? Voici notre top 10 des destinations qui se prêtent particulièrement bien au tourisme responsable :

  • le Costa Rica et ses réserves naturelles mondialement connues
  • la région de Bonito au Brésil, pour sa beauté à couper le souffle
  • Madagascar pour sa diversité biologique reconnue
  • la mer des Açores au Portugal, aussi surnommée « carrefour mondial des cétacés »
  • la Slovénie, pour ses montagnes, lacs et sources thermales
  • Bornéo, pour son programme de reforestation et son patrimoine naturel
  • le parc national du Mercantour en France
  • la Nouvelle-Zélande, pour ses initiatives de protection de la nature
  • la Mongolie, pour une immersion culturelle intense au sein de la taïga
  • la Tanzanie, l'endroit rêvé pour une immersion éco-responsable

Encore avares de destinations écologiques, naturelles et authentiques ? Des centaines sont répertoriées sur le site de Voyages pour la Planète, et il y en a pour tous les budgets !

Ses différentes formes

Le tourisme durable se décline majoritairement en 5 courants, qui se rejoignent sur bien des points :

  • Le slow tourisme, ou slow travel implique de découvrir une destination en suivant ses envies et surtout à son propre rythme hors des sentiers battus. L'une des meilleures façons de s'imprégner d'un pays, de ses coutumes et de rencontrer ses habitants.
  • Le tourisme équitable est un concept directement inspiré du commerce équitable qui permet une rémunération plus juste des communautés locales – le plus souvent du Sud – tout en soutenant les modes de production respectueux pour la planète.
  • Le tourisme solidaire crée un lien de solidarité entre le voyageur et les populations : il remet l'Humain au cœur même du séjour. Une partie du prix de voyage est reversée à des projets de développement locaux. Les communautés locales sont parties prenantes de ces projets dont la finalité est l'amélioration de leurs conditions de vie.
  • L'écotourisme, ou tourisme vert, est une forme de tourisme respectueuse de l'environnement et du bien-être des populations qui y vivent. Il se pratique exclusivement au sein d'espaces naturels et doit être une source financière viable pour les communautés locales.
  • Le tourisme communautaire implique que l'accueil est intégralement géré par les populations locales.

Et vous, quelle forme de tourisme durable aimeriez-vous pratiquer ?

Titre articles poussés
Know more about : Travel ideas